Aguarde...

LES DOIGTS DE JACK (TEXTE INTEGRAL)



Produto disponível até 15min após 
a confirmação do pagamento!

Sinopse

PROMOTION DU MOIS pour ce roman sentimental inspiré de 50 NUANCES DE GREY 1,99 EUROS au lieu de 4,99 EUROS. A NE PAS MANQUER!   En pleine séance de cinéma, un inconnu demande des popcorns à Brenda. Un tantinet méfiante, elle lui tend tout de même son gobelet. Lorsque la lumière revient dans la salle, son cœur martèle sa cage thoracique comme un bélier. L’inconnu est absolument craquant ! Il se nomme Jack Canone et possède des yeux verts à vous faire marcher sur la tête et prendre les étincelles de briquet pour des feux d’artifice. Seulement qui est-il vraiment ? Et pourquoi a-t-il jeté son dévolu sur une femme qui ne se sent pas vraiment bien dans sa peau ? Vous le saurez un lisant ce récit novateur au suspense échevelé qui mêle, pour la première fois, le genre sentimental et le thriller.   Extrait :   - OK, finis-je par abdiquer. J’avoue être légèrement perturbée en ce moment. - Pour quelle raison ? Est-ce à cause de ton rendez-vous d’hier ? Voilà qui s’appelait mettre les pieds dans le plat. Mal à l’aise, j’enfonçai mes doigts dans mes cuisses. Odile n’était pas Suzanne. Cependant, elle n’était pas non plus Lorie. Ce que je lui confierai, elle n’irait pas le répéter à tout le personnel de l’établissement. C’était une femme discrète qui n’avait jamais cherché à nuire à ses collègues. Que risquais-je à lui parler de ma soirée au restaurant ? Surtout que j’en crevais d’envie. Alors mince, autant se jeter à l’eau ! - Oui, affirmai-je. Odile plissa les yeux. - Il s’est mal passé ? - On ne peut pas vraiment dire ça. Fronçant les sourcils, Odile mit en branle son imagination pour deviner ce qui se cachait derrière cette formule absconse. - Vous avez consommé le fruit défendu ? poursuivit-elle sur un ton neutre comme si elle m’avait demandé du blush. - À peu près. D’agacement, elle saisit un ticket d’entrée sur le rebord du comptoir et le tordit entre son pouce et son index. - Comment ça à peu près ? gronda-t-elle. Oui ou non ? J’agitai la tête en signe d’acquiescement. - Ah… Et c’était bien ? - Fantastique ! lâchai-je d’une voix si forte que Pascal surgit dans la cabine croyant entendre un client. Contre toute attente, cette réponse ne souleva pas l’enthousiasme d’Odile. Au contraire, des rides soucieuses creusèrent son front et ses lèvres se recroquevillèrent en une moue désapprobatrice. - Hum… fantastique, répéta-t-elle d’une voix sombre.   Après avoir abordé le polar (le nain du président, mortelle pistache), le fantastique (le pays de la merde) et la littérature avec un grand L (l’immeuble), Jean Zoubar nous livre un nouvel opus plein de force et de surprises.    

Detalhes do Produto

Avaliação dos Consumidores

ROLAR PARA O TOPO