Aguarde...
 

BLANCHE ET NOIRE



Produto disponível no mesmo dia no aplicativo Kobo, após a confirmação  do pagamento!

Sinopse

Ce livre contient une table des matières dynamique.  Extrait:  Tu t’amuses, je m’ennuie Quel tapage ! Quels cris joyeux ! Quels éclats de rire ! C’est la sainte Catherine. Une soixantaine de pensionnaires sont réunies dans une grande salle ; on saute, on chante, on fait mille folies. La fête a commencé à sept heures du matin, et ce n’est pas fini. Les plaisirs ont été variés ; la respectable Mme Lacroix, paisible reine de ce turbulent royaume, a paru, les mains pleines de jeux, les yeux pleins de promesses. Elle a prononcé un mot qui a fait explosion : Récréation sans cloche ! Cela veut dire qu’on retranche pour un jour tout ce qui rappelle la discipline, la méthode, la régularité, l’assujettissement. On a vu des petites filles, et même des grandes, faire un saut de deux pieds de haut, motivé par cette parole magique : Sans cloche ! La pensionnaire espiègle, il y en a beaucoup, se complaît dans les traditions ; elle sait que de tout temps la cloche étant inexorable, il faut la détester, elle la déteste. Voyez Léontine, avec ses bonnes joues bien rouges et son franc sourire, elle trépigne de joie. Ne pouvant battre des mains, à cause d’une engelure, elle frappe du pied, ce qui veut dire par extraordinaire : « Oh ! Que je suis contente ! » Blanche Villers, Honorine, Sophie, Angèle, Sidonie, sont en ce moment réunies dans l’embrasure d’une fenêtre : elles causent bruyamment et toutes à la fois ; c’est la mode. Approchons. – Ma chère, j’ai ri ! J’ai ri ! Ah ! La bonne journée ! M’en suis-je donné !... j’ai déchiré ma robe. Tant pis pour elle ! Oh ! Que je m’amuse ! – Moi aussi. J’ai perdu ma jarretière. As-tu un bout de ficelle ? – Oui, tiens. – Merci. – Moi, j’ai trop dansé, j’en ai les pieds enflés. – Quel beau goûter nous avons fait ! – Vive le pâté froid ! – Ce que j’aime le mieux, c’est la crème. – Moi, la galette. Mes voisines ne l’aimaient pas, heureusement. – On t’en a passé ? – Oui, trois parts. – Et la tienne ? – Faisait quatre. Ici profond étonnement qu’on exprime par un éclat de rire, selon la coutume. – Et tu n’étouffes pas ? – Au contraire. – Qu’elle est drôle, cette Blanche ! Elle aime tout : le jeu, l’étude, la galette. – C’est vrai, j’aime tout, je suis contente de tout. – Tu n’es pas comme ta sœur. S’est-elle amusée, aujourd’hui, Matthéa ? – Ce n’est pas sûr. Il lui faut tant de choses pour s’amuser. – Je veux le lui demander à elle-même. Viens donc un moment avec nous, ma pauvre Noire. À ce nom singulier, une jolie jeune fille détourna la tête d’un air ennuyé, et vint sans plaisir se joindre au groupe joyeux. Elle répondait au nom de Matthéa, et au surnom de Noire que lui avaient donné ses compagnes par opposition au nom de Blanche que portait son aimable sœur. Ce n’est pas que Matthéa fût au fond moins bonne que sa sœur ; mais Blanche se contentait de tout, et Matthéa ne se contentait de rien. Elle analysait toute chose pour en bien saisir les inconvénients, ne voyant que les côtés faibles, 

Detalhes do Produto

    • Ano de Edição: 2015
    • Ano:  2015
    • País de Produção: Canada
    • Código de Barras:  2000975222825
    • ISBN:  1230000833431

Avaliação dos Consumidores

ROLAR PARA O TOPO