Aguarde...

EN CORPS PRESENT

RECUEIL DE NOUVELLES



Produto disponível em até 15min no aplicativo Kobo, após a confirmação  do pagamento!

Sinopse

Dix-neuf nouvelles, dix-neuf tranches de vie. Isabelle reçoit au réveil un texto lui annonçant le décès de sa mère. Il va lui falloir quitter son bureau avec baie vitrée pour se rendre à l’enterrement. Elle va retrouver son frère, il faudra parler de la maison à vendre, des objets à se partager, se souvenir de ce qui fut, mais ce retour aux sources sera aussi pour elle la découverte d’un passé enfoui. Madame Michu aime les voyages organisés mais là, décidément, non, ce n’est pas possible, c’est un scandale. Elle va tout raconter à Odette sa voisine... Badou perd un peu la mémoire, beaucoup la tête, elle ne se souvient plus très bien, elle ne se souvient plus du tout, pourtant des souvenirs vont resurgir mais pour quelle vérité, quelle réalité ? Les nouvelles d’En corps présent ne condamnent pas les êtres mais ne cachent rien de leurs troubles. Chacun vit sa vie comme il le peut. Ces histoires viennent explorer nos séismes personnels, quotidiens. De faible amplitude ou véritables tsunamis, ils font vaciller les existences qui ne seront jamais tout à fait pareilles ensuite. Parfois on rit, souvent on sourit, de ce sourire un peu ironique et pourtant indulgent. On contemple ces corps présents dans leurs simples tempêtes. Ces nouvelles décrivent avec délicatesse l'intensité de vies solitaires, fragiles, qui souvent indiffèrent. Le style coloré, parfois saccadé, toujours esthétique et chaleureux, apporte l'humanité qui manque à tous ces héros perdus, abandonnés. La plongée dans l'absurde ou dans la réalité mesquine de vies banales est d'une force saisissante, elle rassérène, envoûte, comme si elle avait le pouvoir discret de nous rendre meilleurs, plus attentifs, plus généreux... L'auteur explore avec une rare sensibilité nos tragédies ordinaires. EXTRAIT DE LE BUREAU AVEC BAIE VITRÉE « Ça y est, Maman est morte cette nuit, à trois heures seize. » C’est le message qui m’attendait ce matin sur mon Smartphone à sept heures, quand le réveil a sonné. J’avais très bien dormi. J’ai pensé à Martine qui aurait pu m’appeler tout de même. Maman est morte et je dormais. Quand je le dirai à Martine, elle me répondra : « Et qu’est-ce que ça aurait changé que je t’appelle ? Tu aurais fait quoi de plus ? Tu es à plus de cinq cents kilomètres. Tu aurais tourné en rond, en attendant le matin. Là, tu as dormi, tu es reposée, tu peux prendre la route, ou le train, réfléchis parce que les routes sont bonnes, mais à cette saison, ça peut vite changer. Et là, à huit heures, tu peux appeler ton grand patron, tu lui diras que ta mère est morte et que tu dois partir, lui, il dira “Sincères condoléances et bien sûr, bien sûr, allez-y”, alors que si t’avais appelé en disant : “Je suis sur la route”, il aurait dit pareil, mais il aurait pas aimé être mis devant le fait accompli, à cause de toutes tes réunions prévues qu’il aurait dû annuler, alors ça sert à rien que je t’appelle à trois heures du matin pour t’annoncer que Maman est morte, il valait mieux ce matin ». Et je ne répondrai rien parce qu’elle a raisonnablement raison. J’appelle Martine. À PROPOS DE L'AUTEUR Jean-François Dietrich a débuté par l’écriture théâtrale. Ses pièces L’impasse, Le Cinquième Train, Esquisses ont été montées par la Compagnie du Verseau et 5.905 inchs par la compagnie Artemis. Il a ensuite découvert l’écriture de nouvelles notamment grâce à la Maison de l’Écriture. En corps présent est son premier recueil.

Detalhes do Produto

    • Ano de Edição: 2018
    • Ano:  2018
    • País de Produção: Canada
    • Código de Barras:  2001121861585
    • ISBN:  9782359629996

Avaliação dos Consumidores

ROLAR PARA O TOPO