Aguarde...
 

MARGOT LA RAVAUDEUSE, ANNOTE



Produto disponível até 15min após 
a confirmação do pagamento!

Sinopse

Extrait : CE n’est point par vanité, encore moins par modestie, que j’expose au grand jour les rôles divers que j’ai joués pendant ma jeunesse. Mon principal but est de mortifier, s’il se peut, l’amour-propre de celles qui ont fait leur petite fortune par des voies semblables aux miennes, & de donner au Public un témoignage éclatant de ma reconnoissance, en avouant que je tiens tout ce que je posséde de ses bienfaits & de sa générosité. Je suis née dans la rue saint Paul, & c’est à l’union clandestine d’un honnête Soldat aux Gardes & d’une Ravaudeuse que je suis redevable de mon existence. Ma mère, naturellement fainéante, m’instruisit de bonne heure dans l’art de ressertir & rapetasser proprement des chausses, afin de se débarrasser le plutôt qu’il lui seroit possible du soin de la profession sur moi. J’avois atteint ma treiziéme année, lorsqu’elle crut pouvoir me céder son tonneau & ses pratiques, aux conditions pourtant de lui rendre chaque jour un compte exact de mon gain. Je répondis si parfaitement à ses espérances, qu’en moins de rien je devins la perle des ravaudeuses du quartier. Je ne bornois pas mes talens à la seule chaussure, je savois aussi très-bien raccommoder les vieilles culottes & y remettre des fonds ; mais ce qui ajoutoit à mon habileté, & me rendoit le plus recommandable, c’étoit une physionomie charmante dont la nature m’avoit gratifiée. Il n’y avoit personne des environs qui ne voulût être ravaudé de ma façon. Mon tonneau étoit le rendez-vous de tous les laquais de la rue St. Antoine. Ce fut en si bonne compagnie que je pris les premières teintures de la belle éducation & du savoir vivre, que j’ai beaucoup perfectionnés depuis, dans les différens états où je me suis trouvée. Ma Parentèle m’avoit transmis par le sang & par ses bons exemples un si grand penchant pour les plaisirs libidineux, que je mouroirs d’envie de marcher sur ses traces, & d’expérimenter les douceurs de la copulation. Mr. Tranche-montagne (c’étoit mon père), ma mère & moi nous occupions au quatrième étage, une seule chambre meublée de deux chaises de paille, de quelques plats de terre à moitié rompus, d’une vieille armoire, & d’un grand vilain grabat sans rideaux & sans impérial, où nous reposions tous trois. À mesure que je grandissais, je dormais d’un sommeil plus interrompu, & devenais plus attentive aux actions de mes compagnons de couche. Quelquefois ils se trémoussaient d’une manière si vigoureuse, que l’élasticité du chalit me forçait à suivre tous leurs mouvemens. Alors ils poussaient de gros soupirs en articulant à voix basse les mots les plus tendres que la passion leur suggérât. Cela me mettait dans une agitation insupportable. Un feu dévorant me consumait : j’étouffais ; j’étoit hors de moi-même. J’aurais volontiers battu ma mère, tant je lui enviais les délices qu’elle goutait. Que pouvais-je faire en pareille conjoncture, sinon de recourir à la récréation des solitaires ? Heureuse encore dans un besoin aussi pressant de n’avoir pas la crampe au bout des doigts. Mais, hélas ! en comparaison du réel & du solide, la pauvre ressource ! & qu’on peut bien l’appeler un jeu d’enfant ! Je m’épuisais, je m’énervais en vain ; je n’en étoit que plus ardente, plus furieuse. Je pâmois de rage, d’amour & de désirs : j’avois, en un mot, tous les Dieux de Lampsaque dans le corps. Le joli tempérament pour une fille de quatorze ans ! mais, comme l’on dit, les bons chiens chassent de race. Il est aisé de juger qu’impatiente & tourmentée de l’aiguillon de la chair, ainsi que je l’était, je songeai sérieusement à faire choix de quelque bon ami, qui pût éteindre, ou du moins apaiser la soif insupportable qui me desséchait.

Detalhes do Produto

    • Ano de Edição: 2016
    • Ano:  2016
    • País de Produção: Canada
    • Código de Barras:  2001030255772
    • ISBN:  1230001232349
    • Faixa Etária:  a partir de 18 anos

Avaliação dos Consumidores

ROLAR PARA O TOPO