Aguarde...
 

LE CAPITAINE PAMPHILE



Produto disponível no mesmo dia no aplicativo Kobo, após a confirmação  do pagamento!

Sinopse

Ce récit plein de fantaisie, écrit en 1840, mêle histoires d'animaux et aventures maritimes. Avec une dose de satire sociale aux dépens du régime de Louis-Philippe. EXTRAIT Je passais, en 1831, devant la porte de Chevet, lorsque j'aperçus, dans la boutique, un Anglais qui tournait et retournait en tous sens une tortue qu'il marchandait avec l'intention d'en faire, aussitôt qu'elle serait devenue sa propriété, une turtle soup.   L'air de résignation profonde avec lequel le pauvre animal se laissait examiner, sans même essayer de se soustraire en rentrant dans son écaille, au regard cruellement gastronomique de son ennemi, me toucha. Il me prit une envie soudaine de l'arracher à la marmite, dans laquelle étaient déjà plongées ses pattes de derrière ; j'entrai dans le magasin, où j'étais fort connu à cette époque, et, faisant un signe de l'œil à madame Beauvais, je lui demandai si elle m'avait conservé la tortue que j'avais retenue, la veille, en passant.   Madame Beauvais me comprit avec cette soudaineté d'intelligence qui distingue la classe marchande parisienne, et, faisant glisser poliment la bête des mains du marchandeur, elle la remit entre les miennes, en disant, avec un accent anglais très prononcé, à notre insulaire, qui la regardait la bouche béante :   – Pardon, milord, la petite tortue, il être vendue à monsieur depuis ce matin.   – Ah ! me dit en très bon français le milord improvisé, c'est à vous, monsieur, qu'appartient cette charmante bête ?   – Yes, yes, milord, répondit madame Beauvais.   – Eh bien, monsieur, continua-t-il, vous avez là un petit animal qui fera d'excellente soupe ; je n'ai qu'un regret, c'est qu'il soit le seul de son espèce que possède en ce moment madame la marchande.   – Nous have la espoir d'en recevoir d'autres demain matin, répondit madame Beauvais.   – Demain, il sera trop tard, répondit froidement l'Anglais ; j'ai arrangé toutes mes affaires pour me brûler la cervelle cette nuit, et je désirais, auparavant, manger une soupe à la tortue.   En disant ces mots, il me salua et sortit.   – Pardieu ! me dis-je après un moment de réflexion, c'est bien le moins qu'un aussi galant homme se passe un dernier caprice.   Et je m'élançai hors du magasin en criant, comme madame Beauvais :   – Milord ! milord !   Mais je ne savais pas où milord était passé ; il me fut impossible de mettre la main dessus.  

Detalhes do Produto

    • Ano de Edição: 2014
    • Ano:  2014
    • País de Produção: Brazil
    • Código de Barras:  2000971143889
    • ISBN:  1230000244000

Avaliação dos Consumidores

ROLAR PARA O TOPO