Aguarde...
 

LE MASSACRE AU FORT GEORGE



Produto disponível no mesmo dia no aplicativo Kobo, após a confirmação  do pagamento!

Sinopse

Extrait : « Le général Webb, qui commandait l’armée anglaise dans l’Amérique du Nord, alors campé au fort Edward, ayant appris que les troupes françaises, sous M. de Montcalm, étaient en mouvement vers le fort William Henry, détacha un corps d’environ 1,500 hommes, tant Anglais que Provinciaux, pour renforcer la garnison. Je m’adjoignis comme volontaire à ce détachement et me plaçai parmi les Provinciaux. Les craintes du gouverneur anglais n’étaient pas sans fondement ; le lendemain de notre arrivée, nous vîmes le lac George (anciennement le lac St-Sacrement), qui se trouve contigu au fort, couvert d’un nombre infini de bateaux : et dans quelques heures, nous nous aperçûmes que nous étions attaqués par le général français, qui venait de débarquer à la tête de 11,000 hommes de troupes de l’armée régulière et de Canadiens et 2,000 sauvages. Le colonel Munro, officier plein de bravoure, commandait dans le fort, n’ayant que 2,300 hommes, y inclus notre détachement. Avec ces forces, il se défendit courageusement et il aurait probablement pu se maintenir, eût-il été convenablement renforcé, et lui eût-on permis de continuer la défense. À toutes les sommations de se rendre que lui fit le général français, lui offrant les termes les plus honorables, il répondit réitéremment « qu’il se trouvait en position de repousser les attaques les plus déterminées que les assiégeants pouvaient tenter et que s’il jugeait qu’il n’avait pas assez de monde pour défendre le fort, il pouvait en obtenir davantage de l’armée anglaise qui se trouvait dans le voisinage. » Mais le colonel Munro ayant donné avis au général Webb de sa situation et ayant demandé des renforts, le général lui dépêcha un courrier avec une lettre, l’informant qu’il était hors de son pouvoir de l’aider et lui ordonnant de capituler, et d’obtenir les meilleures conditions qu’il pourrait. Cette lettre tomba aux mains du général français qui de suite dépêcha un parlementaire, pour proposer une conférence avec le gouverneur du fort Les deux commandants, entourés d’une garde peu nombreuse, se rencontrèrent en conséquence dans un endroit à mi-chemin des deux armées : M. de Montcalm informa alors le colonel qu’il était venu en personne pour demander la possession du fort, parce que ce fort appartenait au roi, son maître. Le colonel répliqua qu’il ignorait comment cela pouvait être : qu’il ne rendrait jamais la place tant qu’il pourrait la défendre. Le général français répondit, en remettant au colonel la missive : « Voilà, dit-il, sur quoi je vous somme de vous rendre. » Le brave colonel n’eût pas plutôt lu la lettre, et ainsi connu l’ordre péremptoire que lui transmettait son commandant, qu’il baissa la tête en silence et consentit avec regret à négocier. £n considération de l’héroïque défense qui avait été faite du fort la garnison reçut permission d’en sortir avec tous les honneurs de la guerre ; en devait lui fournir des voitures couvertes pour transporter les bagages au fort Edward et une garde pour la protéger contre la fureur des sauvages. Le lendemain du jour ou la capitulation fut signé, dès l’aube, la garnison entière, se composant d’à peu près 2,000 hommes outre les femmes et les enfants, fut rangée en dedans des lignes et se disposait à se mettre en marche lorsqu’un grand nombre de sauvages se rassemblèrent et commencèrent à piller. Nous crûmes d’abord qu’ils se borneraient à cela et nous les laissâmes procéder sans opposition. Au reste, nous n’avions pas les moyens de leur en faire, l’eussions-nous voulu ; car bien qu’il nous eût été permis de garder nos armes, on nous refusa le droit d’emporter de la poudre et des balles. Notre première pensée sur leurs procédés dura peu : bientôt, quelques-uns d’eux se mirent à attaquer nos malades et nos blessés ; de sorte que ceux d’entre eux qui n’avaient pas la force de se traîner dans les rangs, reçurent sans retard, malgré leurs gémissements, le coup de grâce.

Detalhes do Produto

    • Ano de Edição: 2016
    • Ano:  2016
    • País de Produção: Canada
    • Código de Barras:  2001030255345
    • ISBN:  1230001232196

Avaliação dos Consumidores

ROLAR PARA O TOPO