Aguarde...
 

L'ASSASSIN AU BOUT DU COULOIR



Produto disponível no mesmo dia no aplicativo Kobo, após a confirmação  do pagamento!

Sinopse

étudiants de la colocation. Il y avait bien eu un petit mot apposé la semaine dernière sur la porte d’entre de l’allée. Mais trop c’était trop, pensait madame Birgitta SVENSSON, une vieille dame qui aimait les filles et qui habitait au dernier étage de l’immeuble. Bien que la soirée animée se déroule au rez-de-chaussée, il n’en demeurait pas moins que les bruits lui parvenaient tout de même. Si ça continue comme ça je descends pensait-elle. Mais à près de 79 ans, madame Birgitta SVENSSON n’était pas très emballé de descendre. Tout au plus elle se disait qu’elle appellerait la police s’ils continuaient tout ce boucan: les jeunes du dessous. Les jeunes en question, étaient eux fortement occupés à fumer des pétards et à se déhancher pour certains d’entre eux. La musique était il est vrai abasourdissant. En s’approchant on pouvait entendre et deviner les éclats de rire, l’alcool coulait à flots. La fin des examens avait l’occasion pour la joyeuse petite bande de fêter le tout gaiement. On se faisait passer un joint, qui tourna. La nuit était douce, festive, joyeuse. La porte de la colocation était  ouverte aux invités qui venaient çà et là. Le seul problème résidait dans l’absence de contrôle à la soirée. Car c’était foutrement le bordel. Plus la soirée avançait plus les étudiants allaient et venaient. On entendait les portes qui claquaient,  les rires qui fusaient plus loin et les éclats de voix de plus en plus forts. Le bruit des cavalcades résonnaient également. Il y avait  une bonne atmosphère de ceux qui fêtent la fin des examens. Madame Birgitta SVENSSON avait quant à elle définitivement abdiquer. Au début elle avait pensé à intervenir, mais là elle se résignait. D’une certaine manière elle les enviait bien ces petites jeunes. De son temps elle adorait elle aussi les boums. Mais en bas une autre sorte de boum se préparait. Dans l’appartement de la soirée festif bondé, quelques pièces servaient de refuge aux couples amoureux. Comme ces deux filles entre elles, qui se bécotaient, se léchaient la chatte et se donnaient du plaisir loin des regards de leurs familles.   Donc dans la chambre d’une des étudiantes, un couple tendrement enlacé s’adonnait à des caresses intimes, avec plus ou moins de bonheur.   Car des bruits répétés et sourds avaient fini par se faire entendre. C’était elle qui les avaient entendu la première. Elle avait arrêté sa main sur ses seins : « dis-tu les entends ? » Il avait esquissé un geste blasé, du genre pas du tout. On est couillon à cet âge ! Il se demanderait toujours et s'il avait agi différemment ? …

Detalhes do Produto

    • Ano de Edição: 2017
    • Ano:  2017
    • País de Produção: Brazil
    • Código de Barras:  2001121276754
    • ISBN:  1230000404815

Avaliação dos Consumidores

ROLAR PARA O TOPO