Aguarde...

PRESERVATIF CONTRE L’ANGLOMANIE



Produto disponível em até 15min no aplicativo Kobo, após a confirmação  do pagamento!

Sinopse

 Extrait : LES préjugés dont on revient le plus difficilement sont ceux que les gens d’esprit nous font adopter. L’Éloquence a sur nos cœurs des droits d’autant plus certains qu’ennemie en apparence de toute tyrannie & de toute contrainte, elle n’employé pour nous maîtriser que la seule persuasion. Les Poëtes ont coutume de représenter Mercure avec des chaînes d’or qui lui sortent de la bouche, pour nous apprendre que par la douceur de l’élocution & le charme de la parole on fait des hommes ce que l’on veut. Philippe de Macédoine, craignait plus les foudroyantes harangue de Démosthènes que les armes des Athéniens ; ce n’étoit pas sans raison. En effet, par l’art séducteur du discours, par la beauté et l’énergie du langage, il n’est rien que l’on ne puisse persuader aux autres ; & il n’est point de mal qu’un génie supérieur ne soit capable de causer, s’il abuse de ses talens & en fait un mauvais usage. Aussi l’éloquence fut-elle plus d’une fois proscrite chez les Romains. Sous l’empire de Domitien, tous les Orateurs furent bannis de Rome par un décret authentique du Sénat. On a remarqué de tous temps que les Novateurs, les chefs de secte & de parti, les esprits inquiets, & séditieux, entre leurs premières qualités possédaient celle de s’énoncer parfaitement. C’est par une abondante facilité & par les graces de l’expression, que le Cardinal de Retz trouva le secret d’ameuter tout Paris sous le ministère de Mazarin. Mais sans remonter aux siècles passés, n’avons-nous pas sous nos yeux mille exemples vivants du pouvoir que les esprits du premier ordre exercent sur le commun des hommes ? Leurs sentimens & leurs goûts sont la règle absolue des nôtres : nous avons besoin de leur attache pour penser & juger ; & s’ils semblent quelquefois nous laisser la liberté de notre raison, c’est pour leur en faire hommage & nous soumettre à la leur. Que de comptes le célèbre, l’illustre, le grand Volt. N’aura-t-il pas à rendre à Dieu au sujet du nombre prodigieux de cervelles qu’il a renversées ! il n’est pas douteux que si cet homme incomparable se fût avisé de faire un nouvel Évangile, il n’eût trouvé des Apôtres pour le prêcher, des Confesseurs & des Martyrs pour le défendre. Arbitre souverain de l’opinion, c’est à son tribunal suprême que sont cités & jugés en dernier ressort, le mérite, les vertus & les talents. Il fait sortir à son gré les Héros & les Demi-Dieux de son cerveau creux & profond, comme Jupiter fit autrefois sortir du sien Pallas toute armée. Ne l’a-t-on pas vu prêter à d’ingénieuses fictions, le nom d’Histoire, changer les faits, renverser l’ordre des temps & instituer le règne des Anachronismes ? Mais, son plus grand miracle est la Métamorphose surprenante qu’il a faite des Anglais. Ce peuple que l’on avoit toujours connu pour le plus orgueilleux, le plus jaloux du succès de ses voisins, le plus intéressé, le plus ingrat & le plus féroce qui soit au monde, est, selon M. de Volt. le peuple le plus généreux, le plus magnanime, le plus fidèle à ses engagements, le plus reconnaissant, le plus humain ; en un mot, le vrai modèle de perfection en tout genre. Le bon sens à son avis n’habite que dans la grande Bretagne : c’est le Sanctuaire de la raison : la Patrie des Sages.

Detalhes do Produto

    • Ano de Edição: 2016
    • Ano:  2016
    • País de Produção: Canada
    • Código de Barras:  2001030260363
    • ISBN:  1230001232387

Avaliação dos Consumidores

ROLAR PARA O TOPO